Don Rosa - La jeunesse de Picsou


Picsou est radin, avare, pingre et rapiat. Je dirais même grippe-sou si j'osais la référence. 
Ceci étant dit, doit-on s'arrêter là? Non. L'oncle Picsou est surtout un aventurier qui a fait fortune par sa seule volonté. Il est né en Écosse il y a bien longtemps dans un château délabré où l'argent manquait pour le restaurer. Alors, par un coup du destin, il a décidé de faire fortune. Il sera le canard le plus riche au monde.
C'était écrit! 
Mais sa fortune ne s'est pas fait sans mal. Il y a laissé des plumes et des couacs. Finalement, il y a un peu perdu de son humanité. On ne devient pas ce qu'on est sans changements. Ses voyages l'ont amené aux Etats-Unis, en Australie ou encore en Écosse pour le retour du fils prodige. Toute la construction du personnage est là. Les personnages secondaires apparaissent les uns après les autres, et marquent la vie de Picsou de leur empreinte indélébile.
L’Histoire est en marche...

Qui ne connaît pas Picsou? Donald? Les 3 petits monstres Riri, Fifi & Loulou? 
Tout le monde. Et pour cause. Ils ont été les éléments principaux de très nombreuses histoires en BD. peut-être plus que Mickey. Surtout, ils se sont construits en parallèle aux Mouse mais les auteurs ont très vite réussit à créer une famille nombreuse avec un arbre généalogique précis et une histoire à part entière. Et cela est dû notamment deux auteurs qui ont pris le destin des Duck en main: Carl Barks, et Don Rosa. C'est l’œuvre de ce dernier dont je vous parle aujourd'hui. En 14 épisodes (12 normaux et 2 spéciaux), il nous livre simplement la jeunesse de Picsou et la genèse des Duck. Petit à petit, chacun des personnages apparaît avec ses raisons et son propre passé. Et à la fin de la saga, on a une réserve inépuisable de situations et d'histoires. 
Je pense que Don Rosa (et Carl Barks) se sont sentis plus libres avec Donald et sa famille qu'ils auraient pu l'être avec Mickey & cie. Le carcan est plus lâche. Et on le sent dans cette saga. Il construit sur les bases imaginées par son aîné sa propre maison. Et l'ensemble nous donne un plaisir fou. Je peux vous promettre que n'importe quelle histoire de Donald et sa famille aujourd'hui repose sur le travail de Don Rosa avec cette saga.
Le seul petit bémol est le caractère peu disponible de ce recueil. Mais je suis persuadé que vous pourrez le trouver sur le marché de l'occasion.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

"Je pense que Don Rose (et Carl Banks) se sont sentis plus..."

Mon Dieu!!! The Old Master's name was Carl BARKS. Not "Banks". You should please spell it right!

P.S.: And my name is ROSA, not "Rose", though that's relatively unimportant.

Don Rosa

Fabien a dit…

Effectivemnt, mes doigts ont fourché. Mais les corrections ont été faites.
Merci à vous grand Maître ;-)

Trésors Disney a dit…

j’adore les Bd de Don Rosa et surtout ceux de la jeunesse de Picsou où l’on apprend comment le canard est devenu le plus riche du monde (devant Gripsou bien sûr^^) http://tresorsdisney.blogspot.com