Roy Lewis - Pourquoi j'ai mangé mon père


Cher Homo sapiens, je vais vous conter une histoire qui est la vôtre. Une histoire où l'humour des Nuls et des robins des bois se mêle dans un festival d'anachronisme et d'absurde. Venez suivre la vie d'une tribu préhistorique dont les aventures vont changer la face du monde. Le narrateur, un des fils, est un chasseur hors pair et... rien d'autre. Tandis qu'un de ses frères révolutionne l'art d'une façon... révolutionnaire. Si si! Et un autre tente vainement d'élever un chien puis un cochon sauvage. Animaux qui finissent griller par l'invention de la mère: l'art culinaire. Et cette petite famille est dirigée évasivement par le père, Edouard, qui fait évoluer l'espèce toute entière à lui tout seul. Une famille de révolutionnaire. Avec eux, nous découvrons la découverte du feu. Du logement collectif. De l'amour. Et même de cette institution hautement moderne: le parricide.


Sérieusement, ce roman est un nid d'humour. Il m'a posé juste un léger souci: les gens dans la train m'ont pris pour un imbécile vu que je rigolais tout seul pendant ma lecture. Un petit bijou. Je me remercie mon amie qui me la prêté. Comme je l'ai déjà dit, vous lisez un livre qui aurait pu être un sketch des Monty pythons ou des Nuls. Pourtant, le roman date de 1960. Tout y est pour une bonne tranche de rigolade. Alors n'hésitez plus une seconde!


4 commentaires:

JML a dit…

Je me souviens aussi d'une intense rigolage. Malheureusement, les autres livres que j'ai lu de cet auteur m'ont profondément ennuyé.

La liseuse a dit…

He ben je n'hésite plus alors ! Tu m'as convaincue. J'ai adoré Les enfants de la terre de Jean M. Auel mais j'ai comme l'impression que c'est très éloigné...

Fabien a dit…

@JML: Je n'ai pas lu les autres. C'est une amie qui me l'avait prêté. Du coup, j'hésiterai quand je verrai d'autres livres du même auteur

@La liseuse: Je n'ai pas lu les enfants de la Terre. Mais Comment j'ai tué... c'est vraiment de l'humour à la Monthy Piton

Hannibal le lecteur a dit…

La première fois qu'on m'a conseillé ce livre j'étais au collège (le documentaliste du CDI m'en avait dit le plus grand bien).
Presque dix ans plus tard, je ne l'ai toujours pas lu.
Il va vraiment falloir que je m'y mette, d'autant que les Monty Pythons ou les Nuls, ce sont des références qui rappellent chez moi des moments de franche rigolade.