Jean Teulé - Le magasin des suicides


"Venez! Venez Mesdames et messieurs! Venez visiter notre magasin! Notre échoppe vous réserve maintes et maintes surprise pour que vous réussissiez votre Mort. Ce n'est pas parce que votre Vie est une calamité très dure à supporter, que votre départ doit être du même acabit. Nous avons tout pour vous: les cordes les plus solides, les poisons les plus rapides ou les plus indolores (et faits maison garantie!!!). Vous préférez plus de cérémonie? Alors achetez notre kit Hara-Kiri (Kimono et sabre inclus).
Venez visiter le magasin des suicides. Présente depuis des génération, la famille Tuvache tient votre chance de partir en beauté. Il vous suffit de vous rendre Place Bérégovoy!!!"
Ce pourrait être le texte d'une publicité du magasin des suicides. Un endroit où les animaux venimeux et les pistolets jetables côtoient les blocs en bétons ou encore les pommes empoisonnées. Sauf que le petit dernier, Alan, a la joie de vivre au grand dam de ses parents, frères et sœurs.

Avec cet ersatz de famille Adams, je m'attendais à passer un très bon moment de rigolade. Plein d'humour noir où les sourires et les rires se succéderaient. Vous m'avez compris quoi?... Et, j'ai été déçu. Sincèrement. J'ai rigolé à certains moment. Mais le plus grand reproche que j'ai envie de faire est le manque de cohérence dans le récit. Je m'explique. Le lecteur assiste à une succession de scénettes où le thème de l'opposition entre le morbide de la famille et la gaieté d'Alan est récurrent. Et ce sans que je sache s'il y a un but à cette succession. C'est seulement sur la fin du roman que tout cet enchaînement va vers un objectif précis. Un objectif que l'on comprend dès le début bien évidemment, mais qui tarde à se révéler.

Je ne regrette pas la lecture de ce roman, mais je ne la renouvellerai pas. C'est distrayant. mais dans le même genre littéraire, je préfère lire un Pratchett.

1 commentaire:

La liseuse a dit…

Je l'ai dans ma pile. Il y a en général de bons retours. Je verrai bien. c'est bien de voir divers avis.