Jasper Fforde - La tyrannie de l'arc-en-ciel


Une dystopie?.... On entend ce mot de plus en plus ces derniers temps sur le net. Il s'agit d'un récit de fiction qui décrit une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur et contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur. En général, c'est une société où le tout est pris avant le soi. En tous cas, en apparence... Depuis la publication d'Hunger Games, ce genre (ou sous-genre, à vous de voir) est à la mode. Et plusieurs romans sont sortis sur ce modèle.  

   Ici, il est question d'un roman qui rentre dans cette case mais pour en sortir aussitôt tant il est complexe et dense. Imaginez un peu ce futur de notre monde. Le régime en place est la Chromocratie. Le règne des couleurs. Les Hommes sont séparés par castes déterminées par des couleurs. On a les trois primaires (rouges, bleus et jaunes), les Gris, les Pourpres et les couleurs intermédiaires. La hiérarchie sociale est ainsi bâtie. A partir de là, il existe des règles précises auxquelles il est strictement interdit de déroger. 
Vous n'êtes rien à côté d'une couleur qui vous est supérieure. Vous êtes tout à côté d'une couleur qui vous est inférieure. Aucune demi-mesure n'est possible. Des mariages entre couleurs sont possibles, d'où les couleurs intermédiaires. Et chacun a pour ambition pour sa descendance d'être un Pourpre, et l'horreur qu'elle devienne un Gris. Ainsi a écrit Munsell après le Truc-Qui-S'est-Passé.

Au milieu de tout cela, vous avez Edward Rousseau, un jeune homme rouge qui n'a jamais rien demandé à personne. Peut-être un peu trop audacieux pour les autres. Mais pas bien méchant ni dangereux. Il se retrouve dans les Franges Extérieures avec son père avec la mission d'intérêt général de compter les chaises. Il va rencontrer une fille, qui ne veut pas lui parler et qui ne l'aime pas. Mais elle a un joli nez alors il va essayer de discuter avec elle, et comprendre qui elle est. Elle est une Gris. Et comme bien souvent, les plus basses couches de la société sont au courant de ce que les hautes sphères veulent cacher. Edward va mettre les doigts dans un engrenage qui le dépasse et qu'il ne comprendra pas toujours. Cependant, le résultat sera la Vérité cachée par ceux qui savent. Tout au moins, une partie. 

   Comme je vous le disais en préambule, ce roman dépasse le cadre qu'il s'est donné comme point de départ. Nous avons bien le schéma classique de la dystopie: un évènement mystérieux que l'on veut pas voir se répéter, des règles tyranniques pour le bien de tous et un jeune homme qui apprend la vérité par son guide. Mais les généralités s'arrêtent là. Ce que je pouvais reprocher à d'autres livres du même genre est ici totalement dépassé. En effet, cette tyrannie n'est pas un simple décor qui sert un banal roman initiatique. Non... Le système politique est ici complexe et dévoilé tout au long du roman. Et c'est justement ce qui rend l'entrée dans l'histoire immédiate. On est immergé dans ce monde avec ses particularités dès les premières pages et on en sort pas un instant. 
Il faut juste que vous lâchiez les rênes et que vous vous laissiez porter par les personnages et leur caractère. Edward est un brin naïf et se laisse porter par le courant. Du coup, en tant que lecteur, on le suit aisément. Il fait office d'ancre pour que l'on ne dérive pas complètement. Je tiens vraiment à saluer l'auteur qui a fait un travail de titan avec ce monde encadré et très précis. Et surtout qu'il a réussi à écrire à côté une histoire qui nous donne constamment envie d'en savoir plus. C'est mon gros coup de coeur 2011-2012. 
Faites- moi confiance! Puis vous attendrez la suite comme moi!!! 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord, ce livre que je viens d'achever aujourd'hui est un peu chef d'oeuvre ! La construction de l'univers est d'une telle densité, d'une telle invention ... c'est renversant ! A cela s'ajoute une superbe écriture, alerte, sensible, drôle, spirituelle... je ne connais aucun équivalent au talent de Jasper Fforde. Aurions-nous, mine de rien, à faire au seul digne descendant de Lewis Carroll ?

Anonyme a dit…

J'aurais aimé savoir si quelqu'un avait une idée de la date de parution du second tome ? J'ai envie de savoir la suite ... :)

Fabien a dit…

Je viens de regarder sur le site officiel de l'auteur(http://www.jasperfforde.com/), et le second tome n'est pas encore outre-manche. Donc sorti. Donc il faudra attendre encore un peu!

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour ton renseignement :)