Kim Yng-Hwe - Che


Né le 14 juin 1928, Ernesto Guevara est un jeune homme que rien ne distingue des autres. Si ce n'est son asthme qui était à l'époque un mal bien plus grave qu'aujourd'hui. Il a fait alors des études de médecine et un voyage à travers le sud des Amériques. Vous pouvez lire ce voyage à travers Carnets de Voyage.
Ce voyage a vu le jeune Ernesto se changer en Che de par sa simple conscience politique. La révolution commence par Cuba avec Fidel Castro. Puis, une fois lancé le nouveau gouvernement sur les rails, il part au Congo pour continuer la Révolution. Le 04 octobre 1967, un agent de la CIA l'achève alors que blessé et fatigué. A bout et malade. Un homme meurt. Une légende est née.

Ce manhwa (bande-déssinée coréenne) nous relate le destin de cet homme qui a guidé, et guide toujours, de nombreux esprit. D'une façon simple et résumée, il nous permet de prendre connaissance de la véritable histoire de cet homme. Et ce en s'appuyant sur certains faits sûrement ignorés de la plupart. Par exemple, on y apprend que le Che ne voulait en aucun cas de l'aide de L'URSS qu'il estimait contraire à son idéal révolutionnaire. Pour lui, le socialisme de l'URSS était devenu un nouvel impérialisme. Et il ne s'en est pas caché puisqu'il l'a crié lors d'un discours fait devant l'assemblé de l'ONU.

Il s'agissait donc d'un personnage complexe. Complexité que cet ouvrage ne fait malheureusement qu'effleurer. En effet, il manquerait un peu de volume. C'est un bon début mais si l'histoire d'Ernesto 'Che' Guevara vous intéresse, servez-vous de ce livre que comme d'un début. Son étape au Congo est laissée de côté, ainsi que sa relation avec son ami Alberto qui est tracé de façon peu précise alors que cet ami est toujours à Cuba et a mis en place tout le système de santé cubain.

Finalement, c'est une très bonne base mais dont il ne faut pas se contenter. Complétez sa lecture par Carnets de voyage. Vous aurez déjà une vision plus large et plus complète sur l'avant-che!
A noter enfin qu'il s'agit d'un volume unique.

2 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Pour ceux qui voudraient approfondir, je ne saurais trop conseiller la bio écrite par Paco Ignacio Taibo II.
Il faut avoir un peu de temps, mais elle est définitive et passionnante.

Fabien a dit…

Je suis intéressé là! Je note les référence Merci Jean Marc!