Maxime Chattam - Autre-monde: L'alliance des trois


New-York
, ville tentaculaire. Babylone des temps modernes qui ne dort jamais. Elle est au centre de la vie mondiale de par son effervescence constante. Le paradis des hommes pressés. Et pourtant, la Terre est fatiguée de toute les New-York du monde. Elle est lasse de voir ses enfants les plus turbulents détruire son monde. Cette réflexion n'est pas consciente bien évidemment, mais la planète réagit tout de même. Et elle réagit par cette tempête hors du commun.
Seuls les enfants survivent, ou presque... Les adultes survivants sont rares mais existants, et par conséquent plus dangereux. Ils se séparent en deux catégories: les Gloutons qui sont des mutants qui n'ont d'humains plus que l'origine. Et les Cinyks, ils sont restés identiques à eux-mêmes. Une chose a changé, il s'agit de la haine qu'ils approuvent pour les enfants survivants. De désorganisés, ils deviennent groupe hiérarchisé suivant les ordres d'une reine.
Les enfants et adolescents sont les Pans, et l'espoir de ce nouveau monde recouvert de végétations, et où la faune a changé de façon effrayante.

Maxime Chattam a choisi pour nous faire découvrir cet univers de le faire par l'intermédiaire de deux jeunes garçons, Matt et Tobias. Ils se retrouvent seuls au sein de la Grosse Pomme, et la nouvelle Terre ne leur convient guère. Mais surtout, une chose les terrifie particulièrement: une créature inconnue recherche Matt pour une raison toute aussi inconnue. Ils fuient, et rencontre d'autres pans organisés en communauté. L'Aventure commence.

Et elle commence aussi pour nous lecteurs. Et quelle aventure! Je vous préviens tout de suite, en lisant ce tome, vous avez signé un CDI. 7 tomes sont prévues, mais il est ici question d'une grande fresque de soft fantasy. Un roman initiatique où nos héros-enfants deviennent adultes. Et où ils se rendent compte que les jeux de rôle et les films ne sont que des fictions. La réalité est toute autre.
Maxime Chattam m'a époustouflé. C'est vrai que je suis cet auteur depuis In Tenebris. Mais j'étais un peu circonspect par ce changement de genre. Je sais très bien qu'il voulait flirter avec ce style depuis longtemps. Mais quand même... Là, j'ai oublié tous mes doutes. On y retrouve le grand Chattam qui revisite le roman initatique de fantasy en passant par toutes les étapes obligées, mais il les revisite avec le talent qu'on lui connaît.
Ce roman pourrait être une oeuvre signée Maxime Williams tant elle est dans la continuité du 5ème Règne. Il a même réussi à me tirer des larmes avec la scène faite et refaite de la bataille finale. Je voyais les images, un film se diffusait dans ma tête.

J'attends la suite avec impatience.

1 commentaire:

hoel8 a dit…

Ça fait un moment que j'ai ce roman dans ma PAL.
Ton avis me donne envie de m'y mettre plus rapidement que prévu.